FALLOT LAURENT, Saint-Malo-De-Guersac

Lettre à mes visiteurs

Mes très cher visiteurs.

J'ai pris la décision d'annuler mon exposition prévue de longue date, en Juin 2012, dans un lieu d'exposition de la ville de Nantes.

Le lieu ne me plaisait pas.

Et surtout, j'en ai marre d'organiser mes propres expositions.

Je n'y trouve plus mon compte.

L'intérêt d'exposer, c'est les rencontres que ça peut occasionner.

Rien de plus encourageant que de vendre une œuvre à un parfait inconnu.

Mais pour que des gens ne connaissant pas un artiste se déplacent, il faut qu'il y ait croisement de fichiers pour la communication, les invitations au vernissage...

Autrement dit il faut être invité à exposer.

J'ai exposé mes peintures pour la première fois en 1989 (je me cherchais alors dans la figuration).

J'expose plus régulièrement depuis 1994 (sculpture jusqu'en 1999 puis peintures).

Cela fait 22 ans que je me berce d'illusions.

Chaque exposition en appelle une autre.

Aujourd'hui, j'y vois plus clair. Mon travail n'a aucune chance d'être reconnu tant qu'il n'est pas soutenu.

En vingt deux ans, combien de fois ai-je été soutenu par un professionnel ?

Une fois... Christian Petit, qui était alors directeur de l'Espace Culturel Onyx de Saint-Herblain m'as exposé en 1999. Je me suis aperçu à cette occasion qu'il suivait mon travail depuis 1995.

Il n'avait raté aucune exposition. Il faisait un vrai travail de découverte en art plastique même si ça n'était pas la vocation première de son établissement (spectacle vivant).

Toutes les autres expositions, que ce soit dans des lieux privés (cafés, restaurants, salons de coiffure...) ou dans des lieux associatifs, c'est moi qui les ai organisées ou qui ai demandé à exposer.

Si, il y a l'Atelier 10 à Nantes, galerie associative. A l'origine, j'avais juste laissé l'adresse de mon blog dans un livre d'or, après ce sont eux qui m'ont proposé d'exposer.

Les galeries privées quand à elles...Attendent que vous soyez « rentable » avant de proposer votre travail.

Rassurez vous (si ça vous inquiète) : je n'ai aucune envie de raccrocher.

Je pense que le pinceau fera toujours partie de ma vie.

Mais je pense qu'exposer dans les conditions qui sont les miennes ne m'apporte plus rien.

Alors pour le moment, il n'y aura plus d'expositions Laurent Fallot.

J'attendrai qu'on vienne me chercher. Et si on ne vient jamais et bien tant pis. La face du monde n'en sera sûrement pas bouleversée.

Et si je ne gagne jamais ma vie grâce à mes créations pastiques...Et bien je resterai un amateur.

En attendant, mes peintures sont toujours visibles chez moi et je serais enchanté de les montrer à qui à envie de les voir.




22/11/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour